Servives
Réformes gouvernementales pour simplifier la construction : ce que révèle le MIPIM 2024
Contact

Publié le 22 Juin 2024

Lors du Salon du Marché International des Professionnels de l'Immobilier (MIPIM), qui s'est tenu à Cannes du 12 au 15 mars 2024, des annonces importantes ont été faites par Guillaume Kasbarian, ministre délégué en charge du logement, concernant la simplification des processus de construction en France. Voici les points clés et les implications pour le secteur.

Simplification des procédures de construction

Le gouvernement annonce vouloir accélérer les constructions en réduisant les délais administratifs. L’une des mesures phares indiquées est l’extension du permis de construire multisite, qui permettrait aux promoteurs de recevoir une autorisation unique pour plusieurs projets. Cette approche devrait considérablement réduire les redondances et les délais d'obtention des permis, actuellement estimés à trois mois en moyenne.

Digitalisation et urbanisme remanié

Dans l’optique d’une modernisation continue, la digitalisation des demandes de permis de construire pourrait devenir la norme, permettant ainsi une gestion plus fluide et plus rapide. Par ailleurs, Guillaume Kasbarian propose une uniformisation des règles d’urbanisme au sein des Zones d’Aménagement Concerté (ZAC), ce qui simplifierait les modifications de zones urbaines et accélérerait les délais de réponse pour les recours.

Focus sur les classes moyennes et l’écologie

Un projet de loi prévu pour être présenté avant l'été 2024 cherche à faciliter l'accès au logement pour les classes moyennes. Ce projet intègrerait une révision de la loi SRU, avec un accent particulier porté sur l'augmentation du nombre de logements sociaux et la transition vers des bâtiments plus écologiques. Des décrets spécifiques pourraient aussi encourager les agrandissements et modifications de logements existants, dans le but de limiter l’étalement urbain et de promouvoir une gestion plus durable des espaces habités.

Ces annonces du MIPIM 2024 marquent un tournant potentiel dans la politique du logement en France, avec un accent mis sur la simplification, l'efficacité et la durabilité. Les professionnels du secteur, ainsi que les futurs propriétaires et les municipalités, devraient alors s'adapter à ces nouvelles directives qui promettent de transformer le paysage immobilier français. Ces mesures, une fois mises en œuvre, pourraient significativement dynamiser le marché et soutenir la croissance dans un secteur clé de l'économie française.

« Retour aux actualités